Actualités

L’association « Sauve ton coeur » organise une rando-vélo au profit de Genavie

sauve ton coeur finalitude

A vos agendas !

Vendredi 9 septembre 2016, rendez-vous à 12h30 au 8 quai Moncousu à Nantes, devant le laboratoire de recherche de l’institut du thorax : les cyclistes amateurs de l’association Sauve ton coeur s’élanceront pour une randonnée à vélo entre Nantes et Auxerre au profit de Genavie  pour la recherche sur les maladies cardiovasculaires menée par les équipes de l’institut du thorax.

« Un jour, alors que mon moral était au plus bas et que je somnolais, épuisée par les effets du traitement,  je me suis promis que si j’avais le bonheur de m’en sortir, je ferais un pèlerinage. Il est temps d’honorer ma promesse. » C’est par ces mots que Marie David, évoque pourquoi elle a voulu créer l’association Sauve ton cœur.

A la veille du départ, ses objectifs sont nombreux : relever un défi physique, se prouver qu’on a vaincu la maladie, remercier les chercheurs, les encourager dans leurs projets, leur apporter un soutien financier et de la visibilité.

Déjà plus de 4900 euros ont été collectés !

Au terme de ce périple, les fonds levés seront intégralement versés à la Fondation Genavie, notamment grâce au mécénat des caisses locales du Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre-Ouest.

Un immense merci à Benjamin Lauzier, Maître de Conférences au sein de l’équipe de recherche de Flavien Charpentier  Maladies cardiaques et mort subite, pour cette initiative qui profitera à tous les chercheurs de notre institut ! Et bien-sûr, nos encouragements et remerciements vont aux cyclistes de « Sauve ton coeur » et à ceux qui partageront leur aventure pour une étape et/ou pour faire un don.

Pour en savoir plus sur l’association Sauve ton Coeur : www.sauvetoncoeur.fr, Facebook, Twitter

 

Et s’il était possible de mieux réguler le cholestérol ?

Genavie x (TICE +PCSK9) = RHU Chopin !

Cette équation bien étrange résume la formule magique qui a conduit le professeur Bertrand Cariou, directeur de l’institut du thorax, à décrocher un financement Recherche Hospitalo-Universitaire (RHU) pour le projet « Chopin », CHolesterol Personalized INnovation. Au terme d’un appel à projets national extrêmement compétitif, « Chopin » fait partie des 10 lauréats 2016 du programme Investissements d’avenir. Dès 2009, la Fondation Genavie a soutenu les projets TICE et PCSK9, convaincue qu’ils étaient stratégiques pour identifier de nouvelles voies thérapeutiques autour d’un facteur de risque cardiovasculaire majeur : le cholestérol. 

L’excès de cholest27b3d98fabd48e4b753384ce90a51e3826f41b3d_originalérol est un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires. Le cholestérol est transporté dans le sang sous la forme de 2 grandes classes de lipoprotéines. D’une part, le LDL cholestérol, dit « mauvais cholestérol » est pro-athérogène : il favorise l’installation de plaques graisseuses sur les parois des artères. D’autre part, le bon cholestérol appelé « HDL cholestérol » est anti-athérogène. Pour réduire le cholestérol, les statines sont les médicaments les plus efficaces et les plus largement utilisés. Toutefois, ils sont parfois mal tolérés, ou ne permettent pas toujours au patient d’atteindre son objectif thérapeutique, en particulier chez ceux à risque élevé. Il est donc nécessaire de développer des stratégies hypocholestérolémiantes complémentaires. A l’institut du thorax, elles sont développées au sein de l’équipe Investigations moléculaires des dyslipidémies dirigée par le Pr Bertrand Cariou.

La voie du TICE

Très originale car non hépatique, cette voie d’épuration du cholestérol est prometteuse et peu explorée à l’heure actuelle. Elle est nommée TICE pour “TransIntestinal Cholesterol Excretion”. Chez la souris, c’est même la voie primordiale d’excrétion de cholestérol plasmatique. Cette voie semblerait aussi exister chez l’homme, mais quelle est son importance par rapport à la voie biliaire classique ? C’est ce que souhaite élucider Cédric Le May, chargé de recherche. En identifiant les mécanismes, les molécules et les modulateurs impliqués dans le TICE, l’équipe pourrait offrir une alternative thérapeutique inédite pour lutter contre l’excès de cholestérol.

L’aide apportée Le soutien de Genavie a rendu possible l’émergence de cette nouvelle thématique au sein de l’institut du thorax en favorisant l’acquisition d’un nouveau matériel de mesure du TICE (2009), en cofinançant la thèse de sciences de Jean-Mathieu Berger (2010, 2011, 2013) et en participant à l’acquisition d’un nouvel équipement (2015) .

Résultats : Le fonctionnement du TICE est désormais mieux compris. Grâce au soutien de la Fondation Genavie, l’équipe a démontré que le bon et le mauvais cholestérol peuvent être évacués par le TICE. Elle a également identifié deux nouvelles protéines impliquées dans ce transport : le récepteur au LDL assure le captage intestinal du cholestérol sanguin et le transporteur ABCB1 contribue à hauteur de 20% à sa sortie de la cellule et à son excrétion dans la lumière intestinale.

PCSK9

En 2003, des analyses génétiques, impliquant notamment des patients ligériens, ont permis d’iden­tifier un acteur majeur de la régulation du métabo­lisme du cholestérol : PCSK9. En résumé : trop de PCSK9 induit un excès de cholestérol et peu de PCSK9 implique moins de cholestérol.

L’aide apportée Genavie a immédiatement perçu l’intérêt stratégique de l’étude de PCSK9, les soutiens se sont succédés : pour Philippe Costet en 2012, puis en 2013 et 2014 pour Karim Si-Tayeb.

Résultats : Depuis 2012, les travaux de recherche fonda­mentale et clinique bénéficient aux patients souffrant d’excès de LDL-cholestérol, notamment ceux suivis par nos équipes au CHU de Nantes. Grâce au développement d’anticorps monoclonaux dirigés contre PCSK9, un nouveau traitement permet de réduire jusqu’à 60% le taux de LDL-cholestérol, en association ou pas avec des statines. Il est autorisé aux Etats-Unis et en Europe depuis fin 2015. Cependant, un certain nombre de questions restent sans réponses. C’est pourquoi le Dr. Karim Si-Tayeb a développé une approche innovante au sein de l’équipe : l’utilisation des cellules souches pluripotentes induites (hiPS, pour human induced Pluripotent Stemcells) produites à partir des patients hyper et hypocholestérolémiques permet de reproduire la maladie au laboratoire pour étudier et comprendre les fonctions méconnues de PCSK9. A terme, l’objectif est aussi de tester de nouvelles molécules à usage thérapeutique. Cette nouvelle technique a fait l’objet d’un article dans Disease Models and Mechanisms en novembre 2015.

 

Grâce, entre autres, au soutien continu de la Fondation Genavie, la recherche de l’institut du thorax sur la régulation du cholestérol avance à grands pas. Annoncé comme lauréat de la 2e vague du Plan Investissements d’avenir le 27 juin 2016, le projet de Recherche Hospitalo-Universitaire (RHU) CHOlesterol Personalized INnovation « CHOPIN »  repose sur la coopération d’un consortium national de scientifiques et de cliniciens spécialistes des dyslipidémies et sur un partenariat public-privé : DHU 2020, Sanofi, Bio-Rad, HCS Pharma, Celenys, Univercell Biosolutions, Axelife, DHU DO-IT (Lyon), IHU ICAN (Paris), Unité Inserm 1188 DéTROI (La Réunion), Unité Inserm 1148 (Paris), Centre National de Génotypage (CNG), Nouvelle Société Francophone d’Athérosclérose (NSFA), Centre de Recherche en Nutrition Humaine Ouest (Nantes), infrastructure nationale MétaboHUB.

Ce projet implique également les pôles de compétitivité Atlanpole Biothérapies et Medicen et a bénéficié du soutien de la région Pays de la Loire.

 

Découvrez d’autres Histoires de coeur  où le soutien de la fondation Genavie a joué un rôle clef :

Révolutionner la médecine en travaillant sur les cellules souches pluripotentes induites
Les cellules souches pluripotentes induites (Induced Pluripotent StemCells) sont des cellules obtenues à partir d’un prélèvement de peau, que l’on reprogramme pour les faire revenir à l’état de cellules souches pluripotentes, c’est-à-dire capables de former différents organes. Lire l’article

Former aux technologies de pointe.
Dédiée à l’exploration fonctionnelle du petit animal, Cardiex est spécialisée dans l’analyse des facteurs de risque des pathologies cardio-vasculaires, métaboliques, musculaires, digestives, respiratoires et cancéreuses. En identifiant les mécanismes impliqués dans l’apparition, le développement et l’évolution des maladies, les chercheurs travaillent sur de nouvelles cibles d’intérêt thérapeutique. Lire l’article

Prochain Conseil d’Administration

Le prochain Conseil d’Administration de la Fondation d’entreprise Genavie aura lieu le mardi 6 décembre 2016, dans les nouveaux locaux du Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre-Ouest, à Nantes.

Lire la lettre de l’institut du thorax

Découvrez le quotidien de nos équipes de recherche et de soin, nos projets et nos actualités grâce à la lettre trimestrielle de l’institut du thorax :
la lettre de l'institut du thorax_mars 2016_Page_1 Au sommaire de ce 17e numéro de la lettre de l’institut du thorax :

  • Insuffisance cardiaque : notre recherche se développe
  • Retour sur la Journée de l’institut
  • De nouveaux mécènes pour Genavie, ça change tout !
  • 3 évaluations de l’HCERES pour l’institut
  • « CHOPIN » ou l’hypercholestérolémie mise en musique pour un RHU
  • Une nouvelle forme de QT Long démasquée par l’épreuve de stress mental
  • Actualités générales de l’institut du thorax

la lettre de l’institut du thorax_mars 2016

 

 

Découvrez les précédents numéros de la lettre de l’institut du thorax

 

8 caisses du Crédit Mutuel s’engagent pour Genavie

8P1040733-copie lores caisses locales du Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre-Ouest (L.A.C.O.) s’engagent avec Genavie et l’institut du thorax contre les maladies cardiovasculaires, respiratoires et métaboliques.

Elles traduisent ainsi l’engagement citoyen des sociétaires du Crédit Mutuel, démontrent leur attachement à des valeurs humaines tout en contribuant à une mission de santé publique sur leur territoire.

Maurice Loizeau, président de la Fondation Genavie a réuni les présidents des caisses de Beautour, Carquefou, Haute et Basse-Goulaine, La Haye Fouassière, Saint Jacques, Saint Joseph-La Beaujoire, Saint Sébastien sur Loire et Vertou le 4 février 2016.

L’engagement des caisses locales du Crédit Mutuel LACO, pour les chercheurs de l’institut du thorax, « ça change tout » ! Merci pour votre soutien !

La Fraiseraie, nouveau mécène de Genavie

DepEXE╠ü LOGO fraiseraie MINI recadreuis le 1er janvier 2016, Genavie accueille un nouveau partenaire : La Fraiseraie.

Après avoir développé un réseau de 7 boutiques entre la côte atlantique et Nantes, La Fraiseraie continue de s’impliquer sur son territoire en s’engageant pour une nouvelle cause, la recherche sur les maladies cardiovasculaires menée par les équipes nantaises de l’institut du thorax.

Un producteur-artisan-glacier qui s’engage pour Genavie, ça fait chaud au coeur, bienvenue !

 

1er janvier 2016 : Boston Scientific rejoint Genavie ! 

Boston Scientific

Membre fondateur de Genavie dès sa création en 2006, la société Boston Scientific revient auprès de Genavie et des équipes de l’institut du thorax pour les soutenir dans les projets de recherche et la découverte de nouvelles pistes thérapeutiques dans les domaines cardiovasculaires, métaboliques et respiratoires.

Un grand merci !

Genavie publie sa nouvelle plaquette

20150723 Plaquette Genavie couv V4

La nouvelle plaquette de la Fondation Genavie est publiée ! Depuis sa création, Genavie consacre 100% des fonds à la recherche de l’institut du thorax107 projets ont déjà été financés depuis 2007 : merci à tous nos partenaires !

Grâce à eux, Genavie permet de :

• Lancer des projets scientifiques innovants
• Rapprocher médecins et chercheurs
• Attirer les meilleurs talents à Nantes
• Accompagner de nouvelles équipes
• Recruter de nouvelles compétences
• Soutenir les jeunes chercheurs
• Acquérir des équipements de pointe très coûteux

 Lire, télécharger et diffuser la plaquette 

Cédric Le May reçoit la Bourse Casden Jeune Chercheur 2014

Jeudi 5 février 2015, Cédric Le May a reçu la Bourse Casden du Jeune Chercheur 2014 pour ses travaux sur les impacts de la chirurgie bariatrique sur le métabolisme intestinal du cholestérol.

Copyright Casden

La Casden et la Fondation de l’Avenir ont attribué la Bourse du Jeune Chercheur 2014 à Cédric Le May membre de l’équipe de recherche Investigations moléculaires des dyslipidémies dirigée par Bertrand Cariou.

La Bourse Casden du Jeune Chercheur, d’une dotation de 20 000€, est remise à un jeune chercheur, choisi parmi l’ensemble des projets retenus dans le cadre de l’appel d’offre national « recherche médicale appliquée » de la Fondation de l’Avenir.

En présence de MM. Dominique Fouchard, Délégué National de la Casden, et Jean-François Lemoine, vice-président du Directoire de la Fondation de l’Avenir,  Cédric Le May a présenté les résultats de ses travaux concernant les impacts de la chirurgie bariatrique sur le métabolisme intestinal du cholestérol.  A terme, une meilleure compréhension des mécanismes cellulaires responsables des baisses de cholestérol  pourrait permettre le développement de nouvelles thérapies pour lutter contre les maladies cardiovasculaires.

Les travaux préliminaires de l’équipe Investigations moléculaires des dyslipidémies sur le métabolisme du cholestérol et sur le TICE ont reçu un soutien décisif de la Fondation d’entreprise Genavie dès 2009.

Bertrand Cariou, nouveau directeur de l’institut du thorax

A l’issue des élections de l’institut du thorax qui se sont tenues en décembre 2014, le Professeur Bertrand Cariou a pris les fonctions de directeur de l’institut du thorax le 1er janvier 2015.

Bertrand Cariou

Professeur des Universités et Praticien Hospitalier (PU-PH) au sein du service Endocrinologie-maladies métaboliques et nutrition du pôle médical de l’institut du thorax du CHU de Nantes, responsable de l’équipe de recherche Investigations moléculaires des dyslipidémies de l’unité de recherche et du Centre d’Investigation Clinique Endocrino-Nutrition de l’institut du thorax, Bertrand Cariou sera accompagné d’une nouvelle équipe de directoire pour incarner et perpétuer l’ambition collective sur les disciplines cardiovasculaires, respiratoires et métaboliques qui a présidé à la création de l’institut du thorax en 2004.

Le Professeur Bertrand Cariou succède au Professeur Hervé Le Marec, qui reste directeur de l’unité de recherche de l’institut du thorax, Inserm UMR 1087-CNRS UMR 6291.

L’institut du thorax, le film !

4 minutes pour mieux comprendre la médecine personnalisée : à travers l’exemple de la mort subite cardiaque, découvrez combien les patients et leurs familles reçoivent un bénéfice immédiat de la collaboration entre les médecins et les chercheurs de l’institut du thorax.

Réalisé à l’occasion des 10 ans de l’institut du thorax, ce film a été réalisé en partenariat avec Télénantes.

Waouh ! Des cellules IPS ! avec Nathalie Gaborit

Nathalie Gaborit

En juin 2014, Nathalie Gaborit a été reçue au concours du CNRS de Chargée de Recherche 2. Dès juin 2012, Genavie avait souhaité soutenir le projet prometteur de cette jeune chercheuse en lui accordant un financement, fidèle à ses engagements envers les jeunes chercheurs talentueux qui (ré-)intègrent l’institut du thorax.

Après avoir étudié en thèse à l’institut du thorax sous la direction de Sophie Demolombe, Nathalie Gaborit a effectué un post-doctorat au sein du Gladstone Institutes of Cardiovascular Disease à San Francisco, Etats-Unis. A son retour à Nantes en février 2012, Nathalie a rejoint l’équipe « Innovations en Biothérapies » de l’institut du thorax. Elle a également obtenu un financement européen Marie Curie HEART-iPS FP7-PEOPLE-2012-IIF pour son projet de recherche sur les cellules souches pluripotentes induites. Il s’agit d’un financement prestigieux et très compétitif : sur l’ensemble des projets déposés, seuls 995 répondent à tous les critères d’évaluation et 193 sont financés.

Pour en savoir plus : Nathalie Gaborit présente ses travaux sur les cellules souches pluripotentes induites dans un film réalisé par la Région des Pays de la Loire.

 

Cédric Le May récompensé pour ses travaux sur le TICE

 Cédric Le May, chercheur à l’institut du thorax, reçoit le prix Daniel Steinberg de la meilleure publication scientifique de l’année 2013. La société scientifique américaine d’Athérothrombose et de Biologie Vasculaire (ATVB) le récompense pour la qualité de ses travaux de recherche sur le « TICE », alternative thérapeutique prometteuse pour réduire le mauvais cholestérol. Cette reconnaissance, parmi 625 candidats internationaux, est aussi celle de son équipe. Dirigée par le Professeur Bertrand Cariou, elle s’intéresse tout particulièrement à ce facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires.

La Fondation Genavie a largement soutenu ce projet sur le TICE. Sur ce même sujet, elle a également financé les travaux de thèse de Jean-Mathieu Berger, membre de l’équipe diplômé en décembre 2013.

Pour en savoir plus : lire l’article « Croire au potentiel des stratégies alternatives ».

Pierre Lhommet, lauréat d’un prix des Chirurgiens de l’Avenir

21 novembre 2012 : Pierre Lhommet est actuellement interne en chirurgie vasculaire à Tours. Il y a un an, il a choisi d’étudier en Master 2 à Nantes, à l’institut du thorax, au sein de l’équipe de recherche « Innovations en Biothérapies » sous la direction du Professeur Patricia Lemarchand. Il y a un an aussi, le conseil d’administration de la Fondation Genavie choisissait de soutenir le projet scientifique de cette équipe et la formation technique de Pierre. Cette semaine, Pierre a reçu l’un des 5 prix « Chirurgiens de l’Avenir » qui récompensent les travaux des étudiants les plus prometteurs du Master 2 de Sciences Chirurgicales (Universités Paris Sud et Paris Est-Créteil) . Le prix du parcours 3R « Régénération, Réparation, Remplacement », décerné par la Fondation de l’Avenir mercredi 21 novembre, récompense la qualité de son travail de Master 2 sur la thérapie cellulaire cardiaque.

Les cellules souches pluripotentes induites (IPSC) pour révolutionner la médecine

Les cellules souches pluripotentes induites (iPSC), de quoi s’agit-il ?


Patricia Lemarchand présente les travaux de son équipe sur les cellules IPSc  (Copyright : Le Grand Bazar des Savoirs, SAMOA – Nantes Quartier de la création)

Les cellules souches sont naturellement présentes chez l’embryon et dans certains organes ou tissus adultes. Certaines cellules souches sont dites « pluripotentes » : elles peuvent se différencier en n’importe quel type de cellules de l’organisme, sans restriction. C’est le cas des cellules souches embryonnaires. D’autres sont partiellement engagées dans une voie de différenciation, ce qui limite la variété des cellules spécialisées qu’elles pourront donner par la suite. C’est le cas des cellules souches adultes. Grâce aux travaux de deux prix Nobel de Médecine (S.Yamanaka et J. Gurdon, récompensés en 2012), la communauté scientifique a maintenant à sa disposition un nouveau modèle, les cellules souches pluripotentes induites ou cellules iPS. Ces cellules vont permettre d’étudier les cellules qui fonctionnent mal chez un patient donné.

Pourquoi Genavie a-t-elle soutenu des projets d’IPSC ? Quelle est la finalité pour les patients de l’institut du thorax ?

Ces cellules souches iPS sont extrêmement utiles pour étudier et comprendre les maladies cardiovasculaires ou métaboliques d’origine génétique. Les cellules iPS peuvent être obtenues à partir de patients identifiés comme portant des mutations impliquées dans les maladies génétiques étudiées, et les effets de ces mutations peuvent être reproduits et étudiés in vitro. Ainsi, chez un patient ayant présenté une mort subite et atteint de syndrome de Brugada, on peut facilement, à partir d’un petit prélèvement de peau ou d’un échantillon d’urine, obtenir des iPS puis des cellules cardiaques, similaires à celles du patient. Ces cellules cardiaques peuvent ensuite être étudiées au laboratoire afin de comprendre le mécanisme cellulaire responsable de la maladie ou encore servir pour tester de nouveaux médicaments.

 

Découvrez d’autres Histoires de coeur  où le soutien de la fondation Genavie a joué un rôle clef :

cholesterol level conceptual meterEt s’il était possible de mieux réguler le cholestérol ?
Au terme d’un appel à projets national extrêmement compétitif, « Chopin » fait partie des 10 lauréats 2016 du programme Investissements d’avenir. Dès 2009, la Fondation Genavie a soutenu les projets TICE et PCSK9, convaincue qu’ils étaient stratégiques pour identifier de nouvelles voies thérapeutiques autour d’un facteur de risque cardiovasculaire majeur : le cholestérol. Lire l’article

L’histoire des deux cousins ou quand nos spécificités régionales deviennent un outil de recherche biomédicale.
1996 – Deux patients hospitalisés dans le service de cardiologie de l’institut du thorax souffrent d’un prolapsus mitral. D’ordinaire, la valve mitrale impose un sens unique à la circulation du sang dans le cœur. Chez ces patients, cette valve fuit et entraîne une insuffisance cardiaque, maladie chronique très invalidante qui provoque, entre autres, une fatigue intense. Le prolapsus mitral touche 2% de la population mondiale. Son mécanisme est inconnu et il n’existe pas de prévention. Lire l’article

Former aux technologies de pointe.
Dédiée à l’exploration fonctionnelle du petit animal, Cardiex est spécialisée dans l’analyse des facteurs de risque des pathologies cardio-vasculaires, métaboliques, musculaires, digestives, respiratoires et cancéreuses. En identifiant les mécanismes impliqués dans l’apparition, le développement et l’évolution des maladies, les chercheurs travaillent sur de nouvelles cibles d’intérêt thérapeutique. Lire l’article

Former aux technologies de pointe

La plateforme de services Therassay mène des activités de recherche et développement autour de la génération de modèles animaux de pathologies humaines.

Dédiée à l’exploration fonctionnelle du petit animal, Therassay est spécialisée dans l’analyse des facteurs de risque des pathologies cardio-vasculaires, métaboliques, musculaires, digestives, respiratoires et cancéreuses. En identifiant les mécanismes impliqués dans l’apparition, le développement et l’évolution des maladies, les chercheurs travaillent sur de nouvelles cibles d’intérêt thérapeutique.

L’ensemble de cette activité d’exploration fonctionnelle nécessite le développement de technologies qui reposent sur l’utilisation d’équipements de haute technologie et sur le développement de compétences pointues qui sont mis à disposition de la communauté scientifique nantaise. Au-delà des moyens techniques et de l’expertise qu’elle apporte à des équipes académiques et à l’industrie pharmaceutique, Therassay s’adresse aussi aux industries de l’agroalimentaire dans le cadre de la valorisation de nouveaux composés nutritionnels.

En finançant pendant 18 mois la formation d’une technicienne en échographie, la fondation Genavie a permis de poser les bases de la structure d’échocardiographie du petit animal au sein de la plateforme Therassay. Aujourd’hui, une fois par semaine, la technicienne participe à la relecture d’échocardiographies humaines dans le cadre d’études de recherche clinique au sein du service des Explorations Fonctionnelles du CHU de Nantes.

Bilan d’activité 2008-2013 :

Projets
Sur les 115 projets menés, 33% sont internes et 67% externes. 35% des études sont réalisées pour des industriels. Les services de Cardiex concernent des projets régionaux (41%), nationaux (53%) et européens (6%).

Valorisation
35 publications depuis 2008

Brevet
Demande de brevet européen intitulé «Biguanine for treating pulmonary hypertension» déposée en mars 2009 (n° d’attribution EP09305220.7)

Cardiex est animée par 3 Unités Mixtes de Recherche Inserm-CNRS de Nantes et regroupe les compétences de 13 chercheurs et 20 ingénieurs-techniciens. La plate-forme Therassay est rattachée à la Structure Fédérative de Recherche François Bonamy et au réseau des plateformes de Biogenouest ; elle interagit aussi avec différents pôles de compétitivité tels qu’Atlantic-Biothérapies et Végépolys. Therassay est labellisée par le réseau national «Infrastructures BIologie Santé et Agronomie (IBISA)» depuis 2008.

www.therassay.com

 

2 autres exemples de projets scientifiques au sein desquels le soutien de la fondation d’entreprise Genavie a joué un rôle clef :

Révolutionner la médecine en travaillant sur les cellules souches pluripotentes induites
Les cellules souches pluripotentes induites (Induced Pluripotent StemCells) sont des cellules obtenues à partir d’un prélèvement de peau, que l’on reprogramme pour les faire revenir à l’état de cellules souches pluripotentes, c’est-à-dire capables de former différents organes. Lire l’article

L’histoire des deux cousins ou quand nos spécificités régionales deviennent un outil de recherche biomédicale.
1996 – Deux patients hospitalisés dans le service de cardiologie de l’institut du thorax souffrent d’un prolapsus mitral. D’ordinaire, la valve mitrale impose un sens unique à la circulation du sang dans le cœur. Chez ces patients, cette valve fuit et entraîne une insuffisance cardiaque, maladie chronique très invalidante qui provoque, entre autres, une fatigue intense. Le prolapsus mitral touche 2% de la population mondiale. Son mécanisme est inconnu et il n’existe pas de prévention. Lire l’article